cetrim-immobilier-veyremonton.fr

Bien investir dans une SCPI quand on est jeune

Businesswoman, Statistics, Arrows

Les jeunes d’aujourd’hui sont nombreux à s’intéresser aux sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), et ceux-ci sont en particulier les HENRYs – High earners not rich yet. Ce sont en effet ceux qui enregistrent une épargne excédentaire, et qui souhaitent les faire fructifier. Comme leur nom l’indique, la plupart de ces jeunes ne sont pas encore suffisamment riches pour s’offrir de l’immobilier physique, alors que bon nombre d’entre eux souhaitent encaisser des revenus issus de la « pierre ». C’est pourquoi, les SCPI se révèlent être une des meilleures solutions pour cette catégorie de jeunes.

 

Le profil des HENRYs

Ce sont les jeunes ayant pleinement intégré la vie active et percevant des revenus stables issus d’une activité professionnelle. Ces HENRYs sont pour la plupart, des jeunes célibataires, ou ayant commencé à fonder une famille. Si auparavant, la majorité dépensait ses revenus sans souci de se créer un patrimoine, les jeunes d’aujourd’hui songent davantage à placer leur argent et à développer leur épargne. Il n’est donc pas rare que la constitution d’un patrimoine se déclenche à partir de la trentaine, une fois que l’indépendance financière est bien installée.

 

Quid des jeunes à revenus moindres ?

D’autres catégories de jeunes, ceux à revenus moins conséquents tels que les étudiants entre autres, s’intéressent aussi aux SCPI, du fait de leur accessibilité du point de vue financier. Rappelons en effet que la part s’acquiert dès 190 euros, ce qui fait ainsi de cet actif un placement destiné au grand public, indépendamment de ses revenus.

Les jeunes étudiants se tournent ainsi vers le prêt étudiant pour investir dans les SCPI, bien que celui-ci soit destiné à financer les études, à la base. Pour rappel, les avantages d’y souscrire sont multiples, à savoir un taux d’intérêt faible et l’absence de frais de dossier.

Quant aux bourses étudiantes, elles sont octroyées à ceux issus d’un ménage modeste. Il veut mieux les destiner à financer réellement les études et ne pas les affecter dans un investissement.

 

Investir à crédit : une des meilleures solutions ?

Les jeunes peuvent donc opter pour l’investissement à crédit, quelle que soit leur situation financière. Ils profiteront ainsi d’une meilleure capacité d’investissement grâce à l’effet de levier. Attention toutefois à bien savoir évaluer la capacité d’endettement avant de souscrire (que ce soit à un prêt étudiant ou à un prêt à la consommation).

Rappelons que l’effet de levier consiste à s’endetter certes, mais à utiliser cet endettement pour souscrire à de nouvelles parts qui génèreront à leur tour des revenus complémentaires. En bref, il s’agit de mettre en avant le financement externe plutôt que mobiliser ses fonds propres, en tenant toutefois compte des taux d’intérêt et d’opter pour le plus bas afin que la rentabilité soit au rendez-vous. Attention également à la durée du remboursement. Il est donc toujours important de demander l’éclairage d’un conseiller financier, de préférence, avant de se lancer.

 

Commencer par investir avec un petit montant

La prudence est toujours de mise dès lors que l’on se lance pour la première fois dans un investissement. Bien que les SCPI soient des actifs plus ou moins sécurisés et à faibles risques de perte en capital, il vaut toujours mieux commencer par investir avec un faible montant. Il est ainsi question de découvrir et d’apprivoiser le mécanisme et les fondamentaux de ce produit pierre-papier, au fur et à mesure, et décider si le placement est réellement adapté à ses attentes.

La prochaine étape consiste ensuite à diversifier son portefeuille SCPI, option fortement recommandée afin de sécuriser efficacement et durablement sa mise. La stratégie relative aux nouvelles acquisitions doit ainsi être mise en place, de préférence, avec un conseiller financier également.

Actualité

  1. 7 Nov. 2022Combien de temps pour toucher une assurance vie ?11 aff.
  2. 24 Oct. 2022Pourquoi l'intérêt fiscal d'investir dans l'immobilier via une société immobilière est-il attractif ?278 aff.